Vous cherchez un partenaire de tennis de votre niveau près de chez vous ? Vous êtes au bon endroit

Conseils, Trucs et Astuces pour progresser

Article publié par
Cyril Desmargez
Tennis Tribune
9 article publiés

Test Prince Warrior ESP : la machine à lifter

Publié le lun. 23 septembre 2013 par Cyril Desmargez dans la catégorie Matériel

 

 

Suite du compte rendu de nos sérials testeurs sur la nouvelle gamme prince ESP, aujourd’hui petit coup d’œil sur la Warrior ESP.

 

 Une warrior bien musclée

 

On connaissait déjà les qualités de la précédente Warrior, tolérance puissance et spinfriendly. Que les fans se rassurent, la version ESP garde ses bons fondamentaux et ne dépaysera pas les plus addicts.

 

La raquette est toujours aussi confortable. Les bras fragiles à la recherche de cadres puissants trouveront là une alternative intéressante à des modèles plus fermes. Le système exo est quand à lui toujours aussi efficace pour augmenter la tolérance du cadre.

 

Un spin jubilatoire

 

Et le lift me direz vous ? Le lift est phénoménal, la balle tourne sans (trop) forcer. Le plan de cordage 14/16 adopté sur ce modèle n’est sûrement pas étranger à une telle efficacité…

Si on ajoute à cela une bonne puissance, une précision correcte, vous obtiendrez une raquette parfaite pour dicter le jeu de fond de court, à condition de toujours recouvrir un minimum la balle ou de la frapper au plus tôt.

 

Avec cette raquette on arrive également très bien à slicer, à redresser les balles basses. Son poids léger la rend maniable sans rien perdre en stabilité. On arrive facilement à trouver de la longueur dès que l’on arrondit ses trajectoires de balles.

 

La parole n’est pas à la défense…

 

Sa petite faiblesse serait sur les coups de défense, car, Lorsqu'on est débordé le contrôle devient difficile et la balle prend vite de l'altitude.

Hé oui, en dehors du lift, difficile de trouver son salut et lifter quand on est débordé ben c’est pas facile quand on s’appelle pas Nadal.

 

Pour un tennis sans filet ?

 

Les coups en toucher sont également plus difficiles à effectuer, les amortis on tendance à terminer à mi-court, c’est difficile de doser. Ya pas, faut gratter, pour avoir de la précision, ou alors faire des essais de cordages adéquates.

 

Cette raquette est clairement faite pour repousser son adversaire, le faire bouger, l’user… C’est un cadre d’attaquant de fond de court pas de croco attentiste et adepte du contre.

 

On avait eut un aperçu de cette philosophie de conception dans la conception de la Warrior DB et son plan de cordage en 14/18 (et oui comme la grande guerre).

 

Avec ce nouveau modèle, Prince explore un peu plus encore les possibilités qu’offre ses technologies exo et ESP couplés à des plans de cordages exotiques…

Article vu 3601 fois

Commentaires :

  1. posté le lun. 11 avril 2016
    Marie Delcroix Je l'ai depuis 2 ans. C'est parfait pour taper la balle longue et faire bouger l'adversaire au fond de court. Par contre, il faut avoir une très bonne précision pour taper la balle sinon elle reste au filet.
  2. posté le mar. 4 août 2015
    Liz C Salut! En ce moment je teste le Prince Warrior Lite 104 en manche 2.5 poid 280gr. Je le trouve pal mal niveau puissance mais elle me parait un peu trop lourd pour moi (fille) et pas optimale niveau contrôle. Je vais voir encore quelques semaines si je m'habitue...
Vous voulez réagir par rapport à cet article, n'hésitez pas à laisser un commentaire :

Retour à la liste des articles