Conseils, Trucs et Astuces pour progresser

Article publié par
The blog Tennis-contact
20 article publiés

Comment Roger est-il devenu Roger...(suite) ?

Publié le ven. 20 avril 2018 par The blog Tennis-contact dans la catégorie The Blog

 

Au fil du temps Roger Federer, a su construire une carrière sportive impressionnante et sûrement l’un des plus beaux palmarès sportifs. Il est devenu le (ou l’un des) joueur le plus vendeur de l’histoire, alliant esthétisme, technique et bien sûr efficacité. Mais une question se pose, comment ce jeune joueur talentueux est-il devenu « Roger » que l’on admire aujourd’hui sur les courts… ? Comment Roger est-il devenu Roger… ? Nous allons essayer de répondre à cette question, ou du moins aborder quelques pistes…..

 

5 Parce que certaines de ses caractéristiques techniques semblent défier la raison.

Son coup droit lifté à la trajectoire unique, à la fois très rapide et très arrondie, semble accélérer après le rebond alors que les coups droits des autres joueurs décélèrent en toute logique après avoir franchi le filet (c’est la remarque que fait Georges Deniau dans son livre « Des Mousquetaires à Federer »).

Il joue plusieurs coups de fond de court à la suite en demi-volée, les pieds collés sur la ligne de fond, en gardant la même (large) amplitude gestuelle utilisée pour jouer les coups au sommet du rebond.

Il est tellement bien placé sur la balle, qu’il semble l’attirer comme un aimant. La balle semble même ralentir quand elle franchit le filet vers sa moitié de terrain.

La qualité de ses appuis au sol est telle qu’il est le seul à ne jamais glisser sur un gazon humide. D’ailleurs son déplacement est si félin qu’il semble parfois voler sur le court, empruntant à son idole Michael Jordan cette faculté de rester parfois en suspension dans l’air, un temps anormalement élevé.

 

6 Parce qu’il est le joueur le plus tactique.

Il est tout du moins, celui qui aborde le plus ses matchs sous l’angle tactique. Ce qui peut se comprendre, vu qu’il a moins besoin que les autres joueurs de penser technique.

« J'ai constaté que Federer, plus que n'importe quel joueur quand il parle du match qu'il vient de jouer, privilégie essentiellement l'analyse de la tactique du match. Il ne pense que tactique, le reste est naturel intuitif. Il module son match, son jeu en fonction de la tactique qu'il a définie. Jamais un autre joueur ne parle que tactique » Cyril Ravilly, auteur du livre Tennis, les Fondamentaux Tactiques.

 

7 Parce qu’il fait pleuvoir les coups gagnants sur ses adversaires en proportion anormale.

Roger Federer donne souvent l’impression, quand il joue bien, de gagner largement plus de points sur des coups gagnants que sur des erreurs adverses provoquées ou non. Lors de ces moments de grâce, il n’est pas rare qu’il marque plus de 30 points par set sans que son adversaire ne puisse toucher la balle.  

Et le plus surprenant est que ce feu d’artifice est tiré de tous les endroits du court et au moyen de toute la gamme du répertoire technique : services, retours, coups droits, revers, volées, smash, amorties… 

 

Si l’on devait résumer les différentes caractéristiques appréhendées dans ces deux articles, nous utiliserions cette célèbre phrase d’un journaliste sportif américain : « Nadal consomme de l’énergie, Federer en produit ». Elle traduit l’impression que dégage le tennis de Roger Federer : une immense facilité.

 

Nous allons, dans les deux prochains articles, aborder deux gestes techniques spécifiques ou caractéristiques de son jeu. L’un réputé pour un être un « coup fort », l’autre connu sur le circuit pour être son « point faible »… À suivre…

Article vu 1059 fois

Commentaires :

Vous voulez réagir par rapport à cet article, n'hésitez pas à laisser un commentaire :

Retour à la liste des articles